Restitution de résidence

La restitution de résidence prendra place à l’Espace Prémol (Village Olympique, Grenoble) du 20 janvier au 26 février 2021. Si les conditions sanitaires actuelles le permettent, un vernissage sera organisé le vendredi 22 janvier 2021 de 16h30-18h (en savoir plus).

Maillage de nos deux regards, cette restitution s’intégrera dans notre « œuvre » commune finale. Elle se présentera sous la forme d’une installation poétique – montage entre textes (fragments de récits, poèmes, listes) et images-traces (gravures, transferts, frottages) – et constituera une sorte de fiction documentaire. Le texte n’étant jamais l’illustration de l’image et, inversement, l’image n’étant jamais l’illustration du texte.

Exemple 1 : Image-trace , AL H Blanc
Exemple 2 : Image-trace , AL H Blanc

Ce que nous présentons ne se veut pas « objectif ». Ce n’est que le reflet de nos arpentages et des échanges entre nous deux, le lieu et ses quatre entités (humaine, animale, végétale et artistique). Il s’agira d’un tissage commun de nos ressentis.

 « Cet élémentaire vers quoi nous tendons c’est – comme la Terre même – le résumé d’innombrables couches de matériaux vivants. La vraie sensibilité commence lorsque le peintre découvre que les remous de l’arbre et l’écorce de l’eau sont parents, jumeaux les pierres et son visage, et que le monde se contractant ainsi peu à peu, il voit se lever, sous cette pluie d’apparences, les grands signes essentiels qui sont à la fois sa vérité et celle de l’univers. »

Jean Bazaine, Notes sur la peinture d’aujourd’hui, Lang Blanchong, 1948, p. 63

Il sera nécessaire pour nous de questionner le corpus récolté – images, paroles, traces, messages, symboles –, offert par un territoire, et de partager ce questionnement avec tout un chacun, pour tenter ensemble de trouver une manière poétique d’appréhender le temps et le monde.